PRESTATIONS DE MATERNITÉ

Parents salariés et travailleurs indépendants

 Les femmes salariées ou travailleuses indépendantes enceintes peuvent prétendre à un congé de maternité débutant 28 jours avant le terme prévu (en cas de complications liées à la grossesse, ce congé prénatal peut commencer au plus tôt 45 jours avant le terme prévu) et jusqu’à 70 jours après la naissance de l’enfant. Le congé obligatoire doit être pris par la mère. Dans des cas exceptionnels, c’est le père de l’enfant qui peut y prétendre (par exemple, en cas de décès de la mère).

Le congé de maternité postnatal se termine lorsque l’enfant a atteint l’âge de six mois. Toutefois, pendant cette période, la mère peut décider de reprendre son travail et transférer ce congé, en tout ou partie, au père de l’enfant.

  • La compensation salariale pour le parent salarié ou indépendant qui atteste de la durée de contribution requise est de 100% de l’assiette fiscale calculée conformément à la législation portant sur l’assurance maladie obligatoire. Si vous ne remplissez pas ces conditions, la compensation sera équivalente à 70% de l’assiette fiscale (2 328,20 HRK).

Les parents qui sont exploitants agricoles, qui perçoivent d’autres revenus et qui sont à la recherche d’un emploi

Ces parents ont droit à un congé de maternité jusqu’à l’âge de six (6) mois de l’enfant.

Les bénéficiaires inactifs

Ces parents ont droit au congé de maternité et parental de même durée.

  • Ils ont également droit à une dispense de travail pour maternité HRK 2 328,20 par mois.

En savoir plus

QUESTIONS ET RÉPONSES

Si vous êtes le parent salarié ou indépendant, la condition que vous devez remplir afin de bénéficier de la compensation salariale de 100 % de l’assiette fiscale est de pouvoir attester de la durée de contribution requise de 12 mois en continu, soit de 18 mois avec des pauses au cours des deux dernières années. Si vous ne remplissez pas ces conditions, votre compensation financière sera réduite.

La durée de contribution est la durée pendant laquelle un salarié ou un travailleur indépendant cotise aux régimes d’assurance maladie ou de retraite obligatoires.

Si vous êtes le parent exploitant agricole, qui perçoit d’autres revenus, vous devez avoir une résidence permanente ou disposer d’un droit de séjour permanent en Croatie depuis au moins 3 ans.

Si vous êtes au chômage, vous devez être enregistré auprès du service croate de l’emploi (HZZ) pendant la période requise.

Si vous êtes un parent inactif, vous devez avoir une résidence permanente ou disposer d’un droit de séjour permanent en Croatie depuis au moins 5 ans.

Il faut que toutes les catégories de parents soient affiliées à l’assurance maladie obligatoire auprès du Fonds croate d’assurance maladie (HZZO).

Migracije